MAMAN APRÈS L’ANOREXIE

10708674_10204891046538608_8881639049402016314_o-1

TANT QU’IL Y A DE LA VIE IL Y A DE L’ESPOIR

Oui c’est moi qui dis ça, alors qu’il y a 7 ans déjà je pesait 31kg pour 1m58, alors que ça fait 3 ans que je me suis stabilisée autour de 40/45kilos, en tous cas 3 ans que je re-mange et que je ne suis plus en danger vital. (Même si cette saloperie sera toujours là au fond de ma tête)

UNE PAGE S’EST TOURNÉE

Être Maman après avoir été anorexique c’est avoir une peur panique des kilos de grossesse puis finalement lâcher prise et s’autoriser des fringales de temps en temps, il n’y a qu’enceinte où cette petite voix s’est tu. Etre Maman après avoir été anorexique c’est avoir sans cesse peur de replonger. Dexter a son Cavalier noir. Moi je l’ai elle, ma maladie. Déjà 9 ans que je la côtoie quotidiennement, aujourd’hui elle me parait lointaine presque une vieille mauvaise amie que je ne fréquente plus mais à qui je fais la bise quand je la croise. On est trop différente et j’ai préféré couper les ponts.

Mais j’ai peur, j’ai peur qu’elle revienne, qu’elle décide de s’emparer à nouveau de mon cerveau, j’ai peur des possibles répercussions sur ma fille. J’ai peur de rechuter et de lui faire subir ça… Je ne le supporterait pas.

Alors, je me fais violence tant bien que mal et je me force toujours à manger quelque chose au repas, et si c’est trop dur j’ai toujours le soutien de Z’hom pour prendre une bouchée. Lui il ne me force pas, il sait que ça ne sert à rien mais il faut bien que j’ai du crédit pour le jour où je dirai à la Princesse: « fini ton assiette »

Peut être qu’un jour je lui en parlerait. Pour l’instant elle est bien trop petite mais j’appréhende le jour où elle me demandera pourquoi j’étais si maigre sur les photos de mon adolescence. (Parce que je m’attends à cette question un jour) Je ne sais pas ce que je pourrai lui répondre. Les non dits ce n’est pas une bonne chose et en même temps comment aborder la maladie avec son enfant sans lui faire peur ? Je ne veux pas qu’elle s’inquiète pour moi ou qu’elle me voit malade, et pourtant un jour il faudra bien lui dire… Parce que des fois je bloque devant mon assiette, parce que je peux encore pleurer après avoir mangé quelque chose… Il va falloir que j’apprenne non plus à vivre avec mais à m’en débarrasser. C’est une nouvelle étape.

Et pour ça ma force, c’est ma fille! C’est pour elle que je ne veux plus me considérée comme stabilisée mais comme guérie. C’est pour elle que je veux trouver cette force au fond de moi, pour lui épargner des souffrances et de l’inquiétude, pour que ce ne soit plus qu’un véritable mauvais souvenir

TANT QU’IL Y A DE LA VIE IL Y A DE L’ESPOIR ET MOI, J’Y CROIS !

39846_1559325905747_4429582_n

Il y a longtemps j'étais maigre

 

Publicités

10 réflexions sur “MAMAN APRÈS L’ANOREXIE

  1. Bonjour
    Je suis arrivée sur ton blog par le biais des Seintes, et je n’ai pas l’habitude de laisser des commentaires lorsque je ne connais pas la personne qui écrit…. Mais je vais faire une exception !
    Je suis moi aussi une ancienne anorexique, ayant passé près de 7 ans en aménorrhée et je pensais ne jamais avoir d’enfant lorsque je me suis mariée. Mon mari était bien sur au courant et près a adopter si besoin ! Aujourd’hui, j’ai 38 ans et suis maman de 5 enfants tous conçus naturellement et j’allaite encore ma petite dernière de presque deux ans !
    Ma maladie m’a longtemps hantée et je croyais devoir vivre avec toute ma vie mais je peux à present témoigner que ce n’est pas une fatalité ! Je suis complètement libérée de mon  » addiction au contrôle de mon poids » et je mange sans même y penser. C’est devenu un acte naturel et sans enjeu, source de plaisir partagé avec ma famille et tous ceux que j’aime !
    Ayant 4 filles ( et 1 garçon !), je leur ai parlé de mon passé et de mes difficultés psychologiques car je ne voulais pas laisser s’installer un non- dit. Ma grande est adolescente à son tour et ne présente aucun signe d’une pathologie alimentaire.
    Je te souhaite sincèrement de guérir car je sais que c’est vraiment possible ! La vie est tellement belle et nos enfants la rendent encore plus belle !
    J’espère ne pas pas t’avoir importunée en laissant un commentaire à ce sujet….

    Aimé par 1 personne

    • J’ai mis du temps à te répondre car je voulais réellement prendre le temps de le faire
      Déjà non tu ne m’as pas importunée et ton commentaire m’a fait chaud au coeur
      Voir que oui on peut guérir totalement et s’en débarrasser … ça rassure!
      Pour l’instant je n’en suis pas encore là et j’espère que j’y arriverai après ma vie tourne autour d’autres choses et c’est déjà ça
      J’espère réussir à trouver les mots plus tard avec ma fille, les choses se feront naturellement, je l’espère
      Merci pour ton commentaire

      J'aime

  2. Le chemin est long et souvent sinueux mais chaque petit pas te rapproche du but ! Mon mari et les enfants m’ont donné une force incroyable et je me suis peu à peu détachée de mes obsessions. Il me reste une certaine fragilité émotionnelle, une réactivité parfois exacerbée, des périodes de blues profond…. Mais je suis entourée de gens bienveillants ( à commencer par moi-même !) qui savent respecter mes faiblesses et consolider mes forces!
    Je te souhaite de cheminer vers la guérison en douceur mais en sécurité….

    J'aime

    • Oui ne jamais désespérer !!! Déjà ne plus se caractériser par la maladie c’est une grande chose. Je ne suis plus anorexique avant tout je suis une personne et ça c’est un grand pas.
      Il y aura toujours des restes je suis tombée malade il y a 10 ans ça fait 2/3 ans qu’on m’estime « guérie » je pense juste être sortie d’affaire ‘est au temps de faire les choses. En ce moment l’allaitement m’aide beaucoup ça me permet de manger sans culpabilité
      Je n’ai plus de balance non plus histoire de ne plus chiffrer
      La vie est trop belle pour se la gâcher

      Aimé par 1 personne

  3. Bonjour,

    Merci beaucoup à toutes pour vos témoignages. Je me présente. Je m’appelle Chloé Bergmans, J’habite en Belgique et j’ai une sœur ayant souffert d’anorexie/boulimie pendant 7 ans et qui a maintenant un petit loulou âgé de 6 mois. Dans le cadre de mes études de psychologie, je réalise un mémoire portant sur la perspective de la maternité chez les femmes ayant souffert d’anorexie mentale à l’adolescence. Pour réaliser ma partie pratique, je souhaiterais rencontrer des femmes ayant souffert de cette maladie et qui soit sont enceintes actuellement, soit on eu un enfant il y a plus ou moins un an ou encore des femmes qui souhaiteraient avoir un enfant afin d’échanger sur le thème de la maternité. Il s’agirait de rencontrer idéalement plusieurs fois les personnes afin de mieux comprendre leur vécu et de quelle manière elle envisage le fait de devenir mère. L’anonymat des personnes rencontrées sera assuré.

    Au vu de la complexité de trouver des femmes souhaitant aborder ce sujet, il me serait d’une grande aide d’être mise en contact avec certaines femmes acceptant de participer à ce projet.

    Un tout grand merci d’avance,

    Chloé Bergmans

    J'aime

  4. Bonjour,

    Merci beaucoup à toutes pour vos témoignages. Je me présente. Je m’appelle Chloé Bergmans, J’habite en Belgique et j’ai une sœur ayant souffert d’anorexie/boulimie pendant 7 ans et qui a maintenant un petit loulou âgé de 6 mois. Dans le cadre de mes études de psychologie, je réalise un mémoire portant sur la perspective de la maternité chez les femmes ayant souffert d’anorexie mentale à l’adolescence. Pour réaliser ma partie pratique, je souhaiterais rencontrer des femmes ayant souffert de cette maladie et qui soit sont enceintes actuellement, soit on eu un enfant il y a plus ou moins un an ou encore des femmes qui souhaiteraient avoir un enfant afin d’échanger sur le thème de la maternité. Il s’agirait de rencontrer idéalement plusieurs fois les personnes afin de mieux comprendre leur vécu et de quelle manière elle envisage le fait de devenir mère. Ces rencontres se feront de manière totalement anonyme et dans le plus grand respect des personnes.

    Au vu de la complexité de trouver des femmes souhaitant aborder ce sujet, il me serait d’une grande aide d’être mise en contact avec certaines femmes acceptant de participer à ce projet.

    Un tout grand merci d’avance,

    A bientôt j’espère

    Chloé Bergmans
    Mes coordonnées: chloe.bergmans@hotmail.com
    Numéro de GSM: 0476.44.13.58

    J'aime

Par ici les mots doux =)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s