Les Jeudis Education : Trouver sa place auprès des enfants des autres.

macaron-rdv-education

 Cette semaine encore je participe aux Jeudis Éducations du blog Wonder Mômes
Le principe est simple, tous les jeudis des échanges entre parents blogueurs sur l’éducation
 

Alors que ma toute petite filleule est née il y a 1 mois et quelques jours et qu’en plus de ça d’ici quelques mois je serai Tata, cette semaine je me suis posée quelques questions… Quelle place doit on prendre dans l’éducation de nos neveux, de nos filleuls ? Quelle est notre place auprès d’enfants qui pourraient être les nôtres et avec qui on a un lien ? La Tante, la Marraine, le Parrain, est ce seulement un titre ou plutôt une autre figure éducative ? Et comment exprimer son désaccord (quand il y en a un) sans que la discussion tourne au vinaigre ?

En tant que marraine, je crois que j’ai un rôle à jouer. (En tous cas j’attends ça de la part de celle de ma fille.) Si c’est pour allumer un cierge à l’Eglise et envoyer un chèque aux anniversaires, je ne trouve pas ça très intéressant. Ma toute petite filleule, j’espère bien l’embarquer en vacances d’ici quelques années et être une épaule pour elle quand à l’adolescence ses parents ne seront « que des vieux cons », j’espère bien pouvoir la gronder quand elle fera une bêtise et la féliciter quand elle réussira quelque chose. J’espère aussi la voir grandir et qu’elle sente que je m’intéresse à elle, bref, je veux être une vraie marraine et pas une vulgaire signature sur un registre.

À quel moment peut on exprimer son opinion sans froisser le parent en face?

La mère de ma toute petite filleule est une de mes amies de collège, on a fait nos bêtises ensembles, on allait en boite ensemble, on a dormi ensemble, on a ri ensemble et on a pleuré ensemble. Dans notre relation il n’y a jamais eu de non dits, tant et si bien que la communication est plutôt facilité. Mais surtout, on a la même vision de l’éducation du coup on échange mais il n’y a pas de conflits, pas de tensions

Malheureusement ce n’est pas toujours le cas.

Et si l’autre en face, le frère, la soeur, la belle soeur, l’ami à une vision de l’éducation radicalement opposée ? Comment peut on s’accorder lorsque nos valeurs éducatives ne sont pas les mêmes. Ma belle soeur enceinte et moi on est trop différente. Tant et si bien que j’ai peur de la froisser, je m’interroges beaucoup sur l’avenir. En tant que Tata vais-je devoir me taire ?

Bien sûr ça dépend des caractères il y a les personnes avec qui on peut et celles avec qui on ne peut pas discuter, mais quand même, l’éducation des enfants c’est quelque chose de personnel et quelque chose où chaque parent fait ce qu’il croit le mieux. Pas évident de remettre en cause « le mieux » pour l’enfant de l’autre. Et encore moins évident de mettre de l’eau dans son vin quand certaines choses nous sortent par les yeux. D’un autre côté c’est souvent un sentiment réciproque, et si il n’y a pas une façon de faire, il y a quand même NOTRE façon de faire. Et je suis sûre que ma belle soeur à le poil qui se hérisse quand je parle d’éducation…

Une chose est sûre, je ne veux pas être une Tata plante verte, je veux avoir un rôle dans la vie de ce bébé. Là encore j’aurai le rôle qu’on accepte de me donner, je ne peux pas m’imposer au risque de paraitre intrusive… Je n’ai pas de réponses à toutes mes questions. Là encore les barrières, les limites, les frontières sont floues entre ce qui nous regarde et ce qui nous regarde pas.

Et vous, vous en pensez quoi ? Est ce réellement une bonne chose de se mêler de l’éducation des enfants des autres ?

et pour voir mon jeudi éducation de la semaine dernière, c’est par là
Publicités

5 réflexions sur “Les Jeudis Education : Trouver sa place auprès des enfants des autres.

  1. J’ai deux neveux et trois filleuls. Avec ma belle-soeur on est très différentes et depuis une grande dispute avec les parents d’un de mes filleuls, je ne le vois plus. J’avoue que je préfère prendre la place que les parents veulent bien me donner car j’avoue, je n’aime pas trop les réflexions à tout va sur l’éducation de mes enfants alors je ne fais pas aux autres ce qu’on ne veut pas qu’on me fasse. J’aurais aimé une relation plus forte avec ces 4 enfants (un de mes neveux est aussi mon filleul) mais de par les parents, ça n’a pas été possible…Il faut faire avec…

    J'aime

  2. Pour moi, tous les adultes sont là pour éduquer les enfants plus ou moins car, qu’on le veuille ou non, ils nous observent en permanence les nôtres mais aussi ceux des autres, dans la rue, dans les lieux publics etc…
    Pour autant, je trouve que cela est très délicat quand il s’agit d’éducation. Le parent concerné peut vite se sentir attaqué (alors que non). Je me permets d’intervenir quand je suis chez moi (s’il se passe qqchose qui me dérange) ou quand la sécurité de mon enfant est en jeu et que l’autre parent ne dit rien. Je le tolère aussi des autres parents envers mon fils dans ses conditions, en revanche, les autres remarques qui visent à en faire un petit chien obéissant (fais pas ci, fais pas ca, reste là, bouge pas, etc) pour moi, c’est non!

    J'aime

Par ici les mots doux =)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s